Keresés
Magyar Nemzet
2021. május 14., péntek, Bonifác napja
HÍR TV – HÁTTÉRKÉPA globalizmus a társadalmi rendet szétrombolja.
vpfrench
A cikk emailben történő elküldéséhez kattintson ide, vagy másolja le és küldje el ezt a linket: https://magyarnemzet.hu/vpfrench/la-ratification-du-plan-de-relance-next-generation-eu-seme-la-discorde-en-pologne-9654113/

La ratification du plan de relance Next Generation EU sème la discorde en Pologne

Pologne – La Pologne bloquera-t-elle le plan de relance Next Generation EU ? Ce blocage fera-t-il tomber la coalition Droite unie conduite par le parti Droit et Justice (PiS) de Jarosław Kaczyński ? Il n’y a pas qu’en Allemagne où la machine coince, après le blocage – provisoire ? – de la ratification du plan de relance européen à 750 milliards d’euros par les juges de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, ceux-ci ayant des doutes sur la conformité aux traités européens de la dette commune qui doit être contractée par la Commission européenne au nom des 27. Or pour que ce plan de relance de l’UE entre en vigueur, il doit d’abord être ratifié par les 27 parlements nationaux. En Pologne, c’est aussi la question de la dette commune qui sème la zizanie entre partenaires de la coalition gouvernementale. Mais le principal problème, c’est avant tout l’adoption du fameux mécanisme « d’état de droit » qui conditionnera le versement des fonds européens au respect de l’État de droit et des valeurs européennes.

La Droite unie de plus en plus désunie

La coalition gouvernementale polonaise rassemble, sous l’étiquette « Droite unie », le PiS et deux petits partis alliés dont les députés ont été élus sur les listes du PiS et siègent au sein du groupe PiS à la Diète : le parti Solidarna Polska (Pologne solidaire) du ministre de la Justice Zbigniew Ziobro et le parti Porozumienie (Entente) du ministre du Développement, du travail et de la technologie Jarosław Gowin. La majorité du groupe PiS à la Diète n’étant que de quelques sièges, la défection d’un de ces deux partis suffirait à lui faire perdre sa majorité absolue. Or depuis le printemps 2020, les conflits se multiplient entre le PiS et ses deux alliés.

Vote à haut risque pour la coalition

Le vote prochain à la Diète de la loi ratifiant le plan de relance Next Generation EU est à haut risque pour cette coalition. Le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro et son parti Solidarna Polska ont clairement fait savoir qu’ils s’y opposeraient. Or dans un entretien publié le 7 avril par l’hebdomadaire Gazeta Polska, le chef du PiS Jarosław Kaczyński a déclaré qu’une défaite du PiS lors de ce vote à cause d’un vote négatif ou de l’abstention des députés de Solidarna Polska sonnerait la fin de la coalition. Kaczyński a ainsi donné à l’opposition la clé pour faire tomber le gouvernement de Mateusz Morawiecki et peut-être provoquer des élections anticipées, puisqu’elle sait désormais qu’il lui suffira pour cela de voter en bloc contre le plan de relance. Le dire ouvertement n’était sans doute pas très adroit puisque le PiS a justement besoin des libéraux et de la gauche pour faire approuver ce plan de relance.

La trahison du premier ministre Morawiecki

Dans un entretien à la radio le 12 avril, le ministre de la Justice a à nouveau expliqué le fond du problème : lors des Conseils européens de juillet et décembre 2020, le premier ministre Mateusz Morawiecki a accepté le mécanisme conditionnant les fonds européens à l’évaluation par la Commission européenne du respect de l’État de droit et des valeurs européennes. Ziobro et son parti insistaient sur la nécessité de bloquer ce mécanisme qui est contraire aux traités européens et qui va conduire à mettre entre les mains de la Commission européen un instrument de chantage extrêmement puissant dont on peut craindre qu’il soit utilisé à des fins politiques et idéologiques. « Le premier ministre avait déclaré à la Diète qu’il opposerait un veto. Mais finalement il a accepté le dictat de Bruxelles et Berlin », a déclaré Ziobro. Car pour Ziobro, Morawiecki a trahi les promesses faites aux électeurs de la Droite unie en acceptant un transfert majeur de souveraineté aux institutions européennes. Ziobro pointe aussi du doigt le risque pour les contribuables polonais d’avoir un jour à rembourser les dettes des Grecs, du fait de la dette européenne prévue dans le plan de relance Next Generation EU.

Lire l´article en intégralité sur le Visegrád Post.

Csak egy kattintásra van attól, hogy ne maradjon le a Magyar Nemzet mérvadó híreiről!

IDE kattintva feliratkozhat hírlevelünkre, mi pedig napi két e-mailben elküldjük Önnek legfontosabb cikkeinket. (Ez a szolgáltatás ingyenes!)

Karácsony és az angol

Karácsonynak diplomája se lehetne a mai szabályok szerint
Az idegen nyelvek ismerete évtizedes elvárás a magyar felsőoktatásban, de nyelvtudásban több tízezer érettségiző is lekörözi Budapest első emberét.

VILÁGJÁRVÁNY-VÉDEKEZÉS

Orbán Viktor személyesen fejezte ki nagyrabecsülését Karikó Katalinnak
A találkozón a kutatóbiológus személyes életútjáról, az mRNS-alapú vakcinák kifejlesztéséről és az oltás fontosságáról is szó esett.

Fake News

HVG-álhír: nincs benne a portói nyilatkozatban a „gender equality”
A balliberális lap tévesen idézte a dokumentumot, amelyben valójában a magyarok által támogatott kifejezés szerepel.

Poszt-trauma

Jakab Péter komolyan kezdhet félni
Már beindult a daráló.

Poszt-trauma

Beszéljünk az angolnyelv-tudásról!
A túloldali politikacsináló propagandistáknál személyfüggő a beszédkészség szükségessége.

Poszt-trauma

Az Economistban Karácsony Gergely már átvágta a határzárat
Ideje befejezni a sumákolást, a kettős beszédet, és színt vallani kerítésügyben.

Aktuális

Gólgálát tartott az Old Traffordon az MU és a Pool + videó
Parádés győzelemmel tartotta életben a jövő évi Bajnokok Ligája-indulásról dédelgetett álmait a Liverpool.

Fricz Tamás blogja

A pedofilgyanús Foucault, avagy számít-e az erkölcs a szakmai teljesítmény megítélésénél?
Előrebocsátom: nem hiszem, hogy tökéletesen megválaszolható a kérdés. 
Vissza az oldal tetejére
Tisztelt olvasóink!
A Magyar Nemzet teljes archívumának feltöltése folyamatban van. Hamarosan az összes korábbi cikk elérhető lesz, addig szíves türelmüket kérjük.
a Magyar Nemzet szerkesztősége

Ne maradjon le, legyen mindig naprakész, iratkozzon fel a Magyar Nemzet hírlevelére!