Keresés
Magyar Nemzet
2021. július 29., csütörtök, Márta, Flóra napja
HÍR TV - CSÖRTE Cseh Katalin és a jól megszokott frázisok.
vpfrench
A cikk emailben történő elküldéséhez kattintson ide, vagy másolja le és küldje el ezt a linket: https://magyarnemzet.hu/vpfrench/mine-de-turow-la-tchequie-demande-des-sanctions-contre-la-pologne-9919985/

Mine de Turów – La Tchéquie demande des sanctions contre la Pologne

Pologne – « Compte tenu du resserrement de la coopération transfrontalière avec la République tchèque, il semble que nous soyons déjà très proches d’un accord. À la suite de cet accord, la République tchèque a accepté de retirer sa plainte auprès de la CJUE ». C’est ce qu’avait déclaré sur Twitter le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki le 25 mai dernier après ses discussions avec son homologue tchèque Andrej Babiš en marge d’un sommet européen à Bruxelles. Le 21 mai, suite à une plainte déposée par la République tchèque en février, la CJUE avait adopté une ordonnance provisoire enjoignant la Pologne de suspendre l’exploitation de la mine de lignite de Turów, à proximité de la frontière tchèque. Une ordonnance décidée en séance à juge unique. Ainsi, la juge espagnole Rosario Silva de Lapuerta, vice-présidente de la CJUE, ordonnait-elle à la Pologne d’arrêter l’exploitation d’une mine fournissant du travail à des milliers de personnes et produisant le combustible pour une centrale proche couvrant entre 5 et 7 % de l’électricité consommée dans le pays. Cela en attendant l’examen de l’affaire sur le fond, c’est-à-dire sans avoir encore décidé de qui a raison et qui a tort, et surtout s’il y avait eu violation du droit européen dans ce conflit entre Pologne et Tchéquie.

Cette dernière estime en effet que le maintien de l’exploitation de la mine polonaise met en danger ses réserves d’eau et occasionne des nuisances environnementales de son côté de la frontière, et qu’il viole les engagements européens de la Pologne.

L’ordonnance provisoire de la CJUE n’a pas surpris que les Polonais. Ainsi, dans un entretien publié le 2 juin sur le site du quotidien tchèque Lidové noviny, Richard Brabec, le ministre de l’Environnement du gouvernement Babiš, déclarait que « la décision de la Cour européenne est probablement une énorme surprise pour les Polonais mais aussi un peu pour nous. » Le ministre déplore cependant dans ce même entretien la vision très partiale, selon lui, des Polonais, et il dit regretter que Prague ait eu à se tourner vers la CJUE contre un pays avec lequel les Tchèques ont « par ailleurs des relations de bon voisinage ». Et Brabec d’expliquer ainsi la position de son pays : « Nous négocions avec la Pologne sur cette question depuis 2016. Au cours de cette période, il y a eu, je crois, trois ministres de l’Environnement du côté polonais. Malheureusement, la partie polonaise ne faisait que tourner en rond, nous n’obtenions pas toutes les informations que nous souhaitions et la méfiance à l’égard de leur volonté de traiter avec nous comme avec un partenaire égal allait grandissante. La mine se rapproche progressivement de la frontière tchèque, et les gens souffrent de l’augmentation du bruit, de la poussière et des secousses. Et surtout, des milliers de personnes perdent leur eau. »

Ce qui est sûr, c’est que les Polonais souhaitent désormais négocier avec leurs voisins tchèques, et c’est probablement à la lumière de la négociation en cours qu’il faut voir l’exigence tchèque, annoncée lundi, concernant l’imposition par la CJUE d’une astreinte journalière de 5 millions d’euros tant que la Pologne n’aura pas suspendu l’exploitation de sa mine de lignite.

Côté tchèque, c’est justement Richard Brabec qui est chargé de conduire les négociations en équipe avec son collègue des Affaires étrangères, Jakub Kulhánek. Côté polonais, le chef de la Chancellerie du président du Conseil des ministres, Michał Dworczyk, a assuré mardi sur Radio Zet que les négociations avançaient avec la participation, entre autres, du ministère des Affaires étrangères et du ministère du Climat, et qu’une rencontre venait d’avoir lieu en Tchéquie qui avait permis d’esquisser le cadre d’un possible accord. Dworczyk a également dit espérer que la Pologne éviterait la situation où elle aurait à payer une amende journalière de 5 millions d’euros, alors que

le Premier ministre Morawiecki avait annoncé le 21 mai que la Pologne ne prendrait aucune mesure de nature à menacer sa sécurité énergétique.

Lire l´article en intégralité sur le Visegrád Post.

Csak egy kattintásra van attól, hogy ne maradjon le a Magyar Nemzet mérvadó híreiről!

IDE kattintva feliratkozhat hírlevelünkre, mi pedig napi két e-mailben elküldjük Önnek legfontosabb cikkeinket. (Ez a szolgáltatás ingyenes!)

Erre van pénz

LMBTQ-propaganda fővárosi közpénzből
Karácsonyék az adófizetők pénzéből végzik az érzékenyítést, valamint a gyermekvédelmi törvény elleni hangulatkeltést.

Liget-projekt

Hiába az uszítás, a magyarok támogatják a Liget-projektet
A városfejlesztését ezúttal egy DK-s képviselő akarta lejáratni, akinek a kommentelők a tudtára adták, hogy elégedettek a fejlesztésekkel.
Kamiont vezet át egy jeges tavon, és még vadásznak is rá
Tényleg léteznek Kanadában jeges utak, amelyek gyémántbányákba vezetnek. Olyan utak, amelyek befagyott tavakon vezetnek keresztül. Liam Neeson egy ilyenen vezeti keresztül a kamionját.

Poszt-trauma

Fokozódik az elmebaj nyugaton
A német Zöldek kancellárjelöltje kiejtette a száján a „néger” szót, és utána nem győzött hamut szórni a fejére.

Poszt-trauma

Kepes András bunkó volt, mi kérünk helyette elnézést
A magát hithű liberálisként meghatározó ex-tévés leédeskiscicámozta Veiszer Alindát, aki szó nélkül eltűrte a verbális atrocitást.

Poszt-trauma

Pegasus-ügy: Kálmán Olga a Fidesz beépített ügynöke
A döbbenetes leleplezés Stummer Jánostól, az Országgyűlés nemzetbiztonsági bizottságának jobbikos elnökétől érkezett.

Aktuális

Varga Dénes különleges feladatot kapott Dél-Afrika ellen
Néhány percen múlt, hogy nem nullázta le az ellenfelet Märcz Tamás csapata. Edzésnek jó volt.

Fricz Tamás blogja

Gyurcsány, tudod, hol kezdődik a tahóság?
Az őszödi hazudozó stílusa leginkább a külvárosi vásott figurák stílusára hajaz.
Vissza az oldal tetejére
Tisztelt olvasóink!
A Magyar Nemzet teljes archívumának feltöltése folyamatban van. Hamarosan az összes korábbi cikk elérhető lesz, addig szíves türelmüket kérjük.
a Magyar Nemzet szerkesztősége

Ne maradjon le, legyen mindig naprakész, iratkozzon fel a Magyar Nemzet hírlevelére!